Street-Art à l’hôpital #2, le Safari à L’Hôpital Pitié-Salpêtrière et à la Chapelle Saint-louis, Du 10 Septembre au 10 Octobre 2019

STREET-ART À L’HÔPITAL #2, LE SAFARI

HÔPITAL PITIÉ-SALPÊTRIÈRE

> Téléchargez le dossier de presse l’événement Street-Art à l’Hôpital #2, Le Safari à la Pitié-Salpêtrière

Du 10 Septembre au 10 Octobre 2019.

1 circuit Graffiti – 12 Fresques sur Plastigraff / 13 Graffeurs et Fresquistes
1 Parcours d’exposition de 120 oeuvres réunies sur 7 Espaces de l’hôpital.

/// Peintures, Sculptures & Installations mise en place entre le 10 et 15 septembre 2019, visible par le public, présence des artistes et organisateurs

>> Vernissage a eu lieu le Mardi 17 Septembre à 16h00 à La Chapelle Saint-louis de la Salpêtrière, en présence de Mme la Directrice de l’Hôpital.

Téléchargez le programme de l’événement Street-Art à l’Hôpital #2, Le Safari à la Pitié-Salpêtrière

UN CONCEPT NOVATEUR POUR UN ÉVÉNEMENT ARTISTIQUE UNIQUE /// Le Collectif AVC & l’hôpital Pitié-Salpêtrière – Paris 13 ont présenté le safari à partir du 10 septembre jusqu’au 10 octobre 2019. L’ exposition de 70 oeuvres prendra place au sein de 7 espaces de l’hôpital, l’Unité de Chirurgie Ambulatoire Multidisciplinaire, le Bâtiment Husson Mourier, le Bâtiment IE3M, le Bâtiment Babinski, le Bâtiment Éole, le Parc de la Hauteur & La Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière. L’hôpital vous accueillera pour les Journées européennes du patrimoine, les 21 & 22 septembre 2019.

Des murs peints en guise de signalétique dirigeront le public au travers d’un parcours Street-Art à l’intérieur de l’Hôpital.

Une Galerie Alternative & Solidaire itinérante ///

Donations des Artistes sur leurs ventes au profit des Fonds des hôpitaux du safari et autres associations médicales.

 

Fresque de Rézine 69 lors de Street-Art à l'hôpital #2, le Safari à l'hôpital Pitié-Salpêtrière - Septembre/Octobre 2019

Street-Art à l'hôpital #2, Le safari à l'hôpital Pitié-Salpêtrière Septembre/Octobre 2019

Journées Européennes du Patrimoine – 21/22 Septembre 2019

la Chapelle Saint-louis, joyau architectural du 17ème siècle a accueilli le vernissage du parcours d’exposition rythmé et signalé par 12 fresques sur plastigraff dont une de 11 mètres à l’entrée de l’hôpital, avec une performance de Reaone sur la façade de l’édifice, le 17 septembre 2019.

Ce parcours d’exposition de fresques, de toiles, de sculptures, d’installations et de performances était le reflet du Festicval AVC 5.0 et a ouvert ses ortes pour les Journées Européennes du Patrimoine.

>> La Chapelle saint-Louis de La pitié salpêtrière, joyau du Classicisme Français – 1670

reaone-arche10-chapelle-saint-louis-fresque-pitie-salpetriere-collectif-avc
« 1 de 36 »

Un thème général qui incombe à tout humain présent sur la terre et dans l’univers, ‘le cosmique, le mystique et le religieux’ ; un axe de réflexion interne et externe à tout être et toute structure, mettant en lumière différents paradigmes : la lettre et le verbe, la lumière et le mouvement, l’allégorie et la symbolique, l’animal et la nature, le biblique et le mythologique.

Des œuvres uniques, construites, imaginées ou choisies en fonction de ce lieu des plus singuliers, la chapelle Saint-Louis de la Salpetriere ; en volume, sur toiles, et autres surfaces bi-dimensionnelles : des œuvres mettant en exergue le sacré.

Street-Art à l'hôpital #2, le Safari 2019/2020 - L'hôpital Pitié-Salpêtrière - Paris 13 - Septembre/Octobre 2019

UN CONCEPT NOVATEUR POUR UN ÉVÉNEMENT ARTISTIQUE UNIQUE ///

Apporter la culture au chevet des patients, budget culture.

« culture à l’hôpital, fond culture »

>> Téléchargez le dossier de presse de l’événement Street-Art à l’Hôpital #2, Le Safari

Des Galeries thématiques répartis au sein de 7 espaces de l’hôpital

Le collectif AVC a créé une Galerie alternative et solidaire itinérante dans les hôpitaux de Paris et d’Île de France qui a été inuagurée à l’hôpital Henri Mondor à créteil en Mai 2019, qui a pris ses quartier en juin et juillet 2019 à l’hôpital militaire Bégin à Saint-Mandé, en septembre à l’hôpital Pitié-Salpêtrière et actuellement à l’hôpital Saint-Antoine ; en faveur des patients, du personnel médical, des accompagnants et autres amateurs d’Art, du 15 octobre au 15 novembre 2019.

 

L’aile Babinski a présenté une Galerie des portraits, entre icônes et humanité.

barny-miss-fuck-babinski-pitie-salpetriere
« 1 de 19 »

Le bâtiment Husson-Mourier mettait en avant les liens qu’entretiennent abstraction et figuration.

Un savant mélange de toiles figuratives et abstraites marquant leur réciprocité et la capacité de la figure à amener à l’abstrait et vice versa.

max-132-pedro-poasson-husson-mourier-pitie-salpetriere
« 1 de 21 »

L’Unité de Chirurgie Ambulatoire premier bâtiment du circuit présentait le Bestiaire, des visions variées de la Cynégétique et de l’animalier, sur des supports multiples.

Moyoshi, Tarek, Rise Up, kesa, Barny, Poasson, Juan Carlos Gomez, Mosko étaient réunis autour de cette thématique.

Des sculptures d’Anna Djeriwo et Dem Dillon trônaient dans le sas d’entrée du bâtiment, s’interrogeant sur les limité de l’animalité chez l’Homme.

anna-uca-pierre-pitie-salpetriere
« 1 de 13 »
 

Un événement unique en france dans lequel vous pourrez apprécier une exposition aux multiples facettes, qui se déplacera et évoluera d’un hôpital à l’autre pour le plaisir des patients, des accompagnants, des professionnels médicaux et de tous les publics.

Des levées de fonds au profit des associations médicales des hôpitaux.

Une exposition évolutive et itinérante, de peinture sur toiles et autres supports de tous formats, des sculptures, des installations et des performances, à compter du 13 mai 2019 jusqu’au 02 juillet 2020, organisée par le Collectif AVC, Arts Visuels & contemporains, qui présente le travail de ses artistes au travers d’un circuit au sein de différents hôpitaux parisiens et franciliens.

Neuf murs peints sur plastigraff ont été visibles durant 1 mois au sein de la pitié à des croisements offrant une signalétique pour découvrir le parcours d’exposition intérieur dans les 6 bâtiments prévus à cet effet.

Une Fresque collective de Rise up, Moyoshi, Swar sur la façade de l’aile Babinski.

Ce parcours d’exposition de fresques, de toiles, de sculptures, d’installations et de performances était le reflet du Festival AVC 5.0 et a ouvert ses portes pour les Journées Européennes du Patrimoine.

L’exposition se déplacera au sein de ces espaces médicaux et se modulera en fonction des espaces proposés. Chaque exposition présentera un vernissage avec des performances peintures des différents artistes du collectif.

suar-moyoshi-rise-up-babinski-fresque-pitie-salpetriere-collectif-avc3
« 1 de 11 »

Une Fresque de Rézine 69 à l’entrée de l’hôpital, comme une invitation à la découverte de ce circuit pictural.

Une fresque de 1 mètres de haut sur plastigraff, un univers surréaliste construit autour de la réalité visible au sein d’un visage carré aux allures de télévision.

orkadr-bug-play-hopital-nacelle
« 1 de 6 »

Deux fresques de Ruane & Bagart se faisant face, en guise de sortie de l’aile Husson-Mourier et indiquant la suite u parcours en direction de l’Institut E3M.

rueane-pitie-salpetriere-fresque
« 1 de 2 »
bagart-pitie-salpetriere-fresque2
« 1 de 3 »

L’Institut E3M, espace dédié à la Thématique marque & Graffiti propose des toiles et fresques de Crey 132, Kesa, Comer OBK, Eyone TPK et des sculptures de Anna Djeriwo parlant de tribal, d’animisme et de graffiti comme une marque graphique identitaire.

comer-exposition-ie3m-pitie-salpetriere-collectif-avc
« 1 de 7 »

Le Bâtiment Éole proposait un thème lié à l’Allégorie & à la Symbolique.

Une fresque de Morne lié au chamanisme, à la figure abstraite, symbolique et spirituelle emprunte de culture sud-américaoine, incas et quechua, trônait à l’entrée du bâtiment comme une invitation à l’allégorie de la psyché, du voyage et de l’interaction.

Au sein du bâtiment Éole, une toile de Poasson était visible, proposant une vision abyssale et spatiale, parsemée de formes végétales et de textures minérales. Des poissons stylisées et composées de formes végétales et calligraphiques, se rencontrent et se croisent autour des rites lunaires et solaires : l’interpénétration de la nature et de la culture.

Une sculpture de Juan Carlos Gomez, en chêne massif sculpté proposait un envol de colombes, 3 visions en lien avec le nom du bâtiment et sa symbolique.

poasson-abysses-eole-pitie-5
« 1 de 8 »
morne-fresque-pitie-salpetriere2
« 1 de 5 »

L’Institut E3M présentait le thème Marques & Graffiti

Des fresques de Comer OBK et Kesa sur la façade est du bâtiment, de plein pied, une confrontation et une imbrication de 2 styles de lettrages différents mais complémentaires.

L’abstraction vue par Kesa, intégré à ses lettres, alors que Comer propose une figure liée à l’environnement, dans un style années 90 : 2 époques, 2 visions

comer-pitie-salpetriere-fresque-3
« 1 de 3 »
kesa-pitie-salpetriere-fresque1
« 1 de 4 »

Crey 132 propose un visage sortant du mur à 12 mètres de haut visible de loin, invitant à la découverte de ce thème, marques et graffiti.

crey-pitie-salpetriere-ie3m-2
« 1 de 4 »

Un Collectif éclectique depuis 2015,
Une alternative artistique et solidaire ///

La démarche de notre collectif vise à Déplacer les galeries, les salons d’art et espaces d’exposition classiques au sein de lieux atypiques et ouverts sur le monde, garantissant ainsi une accessibilité de l’art à des publics variés et multiples. Les hôpitaux comme les espaces religieux et sacrés sont des lieux d’échanges, de rencontres et de mixité, ce qui permet à nos objectifs de s’exprimer pleinement.

Nos intentions sont de permettre aux artistes de présenter leurs travaux, leurs univers, leurs démarches artistiques, plastiques et intellectuelles et de vendre leurs œuvres en optimisant leurs gains et leur fiscalité tout en développant le tissu associatif médical, pour la recherche, l’accompagnement des patients et l’achat de matériel.

15% des ventes de toiles seront reversés directement par les artistes, en guise de dons au Fond culturel de la Pitié Salpétrière.

Le Parc de la Hauteur, jardin ouvert et florissant invitant à la chapelle Saint-Louis, havre de paix mystique.

Rézine 69 a proposé une installation In situ, dont l’axe principal était un arbre en fin de vie, composé de formes calligraphiques en dibond, matériaux issu de l’industrie en contradiction avec le matériau naturel. Une nouvelle vie pour cet arbre se mêlant à la culture.

Des sculptures de Dem Dillon trônaient en haut des escalier menant à la Chapelle ; un homme et une femme, la dualité et la complémentarité composées d’objets dégradés et récupérés lors de diverses pérégrinations, auxquels l’artiste propose une seconde vie.

>> Une interpénétration Nature – Culture au sein de cet espace végétal.

rezine-69-parc-hauteur-installation-orkadr-pitie-salpetriere-collectif-avc8
« 1 de 24 »

La chapelle Saint-Louis, ouvre ses portes à cette exposition Street-Art & Graffiti.

L’arche organique et métallique de Reaone, une forme vivante, en mouvement , entourant l’entrée de ce havre mystique et cosmique.

reaone-arche4-chapelle-saint-louis-fresque-pitie-salpetriere-collectif-avc
« 1 de 6 »

Le Passage Pinel, un porche faisant la transition au sein de ce parcours entre l’aile Babinski et le parc de la Hauteur.

Un passage d’un univers à l’autre, Poasson propose trois passages pour trois mondes.

poasson-fresque-porche-pinel-pitie-salpetriere-3mondes-collectif-avc-final-complet
« 1 de 7 »

Ocram propose une illustration en croquis une elfe mythiques’accrochant à la pureté de la nature, un coquelicotrougeoyant poussant dans une terre parfaitement propre.

Un passage dans un univers à la Tolkien.

bolte-ocram-le-croquis-4-plan-rapproche-porche-pinel-pitie-salpetriere-collectif-avc
« 1 de 3 »